Expérimenter pour prendre en main l'électricité

SunSud - ce qui compte (histoire, apprentissages, données, stratégies, outils)

À [City Mine(d)] (http:/www.citymined.org/), il s'agît avant tout de changements. Réimaginer des environnements urbains adaptés aux aspirations et aux besoins de leurs habitants et de leurs utilisateurs. Il s'agit de les rendre plus résistants à l'avenir, d'anticiper les opportunités et les frictions à venir. Ensemble, avec tous ceux qui sont concernés, d'une manière ouverte, conviviale et collaborative.

Depuis 2018, nous avons commencé une trajectoire appelée "La Pile" (qui signifie la batterie ou le tas) axée sur l'énergie dans la ville. Comment cette énergie est utilisée, produite, distribuée. Comment la rendre plus locale et collective et moins polluante ou chère. Et comment ne pas laisser dépendre l'accès à l'énergie "propre", de conditions arbitraires telles que posséder un toit bien exposé ou avoir les moyens d'investir dans une production privée d'énergie solaire.

Deux éléments sont rapidement devenus les moteurs des expériences de La Pile : Les "communautés de câble" et les "communautés d'énergie".
Le premier est le nom que nous avons donné à un groupe de +/-150 ménages, écoles, entreprises locales ou magasins, tous reliés par le même câble de distribution basse tension (ou feeder) ;
le second est le nom légal donné au nouvel acteur sur le marché de l'énergie : "Les [communautés d'éenergie] (https://energy.ec.europa.eu/topics/markets-and-consumers/energy-communities_en/) organisent des actions énergétiques collectives et citoyennes qui contribuent à ouvrir la voie à une transition vers une énergie propre tout en plaçant les citoyens au premier plan.
Dans les deux cas, la collaboration entre voisins s'impose comme une évidence.

C'est dans ce contexte que SunSud a pris forme. **Le défi : modéliser le premier projet bruxellois de partage d'énergie dans un immeuble de logements sociaux du quartier du Midi.

Regarder ce qui sort de la prise, et comment - Collectivement - Puis l'améliorer

Nous sommes partis avec les sourcils froncés en ce qui concerne le partage d'énergie lui-même (en raison de sa grande complexité et -en 2020 encore- de son bénéfice économique relativement faible). Là où les leviers semblent se trouver principalement, c'est dans l'opportunité de regarder non seulement dans sa propre assiette, mais ensemble, ce qui vient sur la table et comment.
En particulier pour les personnes qui sont systématiquement mises à l'écart (et dont les voix ne sont souvent pas entendues), cela s'est avéré être une excellente occasion de participer à la création d'un projet de pointe et de jouer un rôle dans la transition énergétique.
Ce qui n'est pas un luxe, dans une ville où près d'un tiers de la population connaît la précarité énergétique.

Réussite ?

Malgré plusieurs vagues de COVID et de confinement, un groupe solide de locataires a relevé le défi, et après 2 ans, [SunSud est considéré comme un grand succès dans le cadre de la transition énergétique] (http://www.lapile.org/fr/sunsud-after-1-full-year-of-energy-sharing/).
Mais pourquoi est-ce aussi un grand succès pour nous, City Mine(d), l'un des partenaires moteurs n'ayant aucun intérêt dans le paysage énergétique ?

1. Un changement sur mesure
Convaincus que le résultat serait plus intéressant, nous avons impliqué les locataires dès le départ, sans penser pour eux ou à leur place.

2. Propulseur d'émancipation Dans le cadre bruxellois relativement clair du partage de l'énergie dans un immeuble, le partage de l'énergie a encouragé les voisins à en apprendre beaucoup sur les énergies renouvelables et sur la façon de les utiliser de manière optimale. Le fait de se voir confier une tâche importante est une source de confiance en soi et permet aux participants de se dépasser.

3. Opportunité d'organisation et de prise de décision collective La gestion d'une tâche importante et complexe comme la redistribution de l'énergie locale et renouvelable exige de faire face à la complexité, à la diversité des opinions et aux conflits d'intérêts. Il est donc nécessaire, mais aussi motivant, d'apprendre à s'organiser et à gérer les conflits.

Quelques illustrations concrètes

Personne n'est obligé de participer au projet de partage de l'électricité solaire. Les locataires ont le choix de s'inscrire. Cette liberté, que nous défendons, comporte à la fois des risques et des opportunités.
A travers le projet SunSud, nous avons constaté qu'il existe un risque que l'électricité locale, verte et bon marché ne parvienne pas aux locataires qui en ont le plus besoin, malgré la possibilité de participer au projet de partage d'énergie. Nous décrivons ici les causes que nous avons observées et la manière dont nous les avons traitées.
En bref : en déployant une approche collective et collaborative qui commence par rencontrer et écouter les personnes directement concernées par le projet. En suivant un parcours d'apprentissage adapté à leurs questions, un noyau de locataires a réussi à s'approprier les questions d'énergie et de partage et à acquérir des compétences en matière d'organisation, de discussion et de prise de décision. Cela a permis de mettre en place un projet de partage "sur mesure", adapté à leurs besoins et aspirations, et de le rendre profondément inclusif et social.

Pour en savoir plus :
Les obstacles à l'accès

Stratégies et outils

Qu'est-ce qui s'est passé, comment et pourquoi ? histoire, apprentissages, données
Apprenez tout sur la mise en place de l'initiative, ses objectifs et le processus que nous avons suivi (2020-21).
Examinez les données après un an de partage d'énergie (2022).
Découvrez nos apprentissages et nos conclusions (2023).
-> téléchargez le powerpoint (slides en français, notes en anglais)

Suites ?

Outre les avantages sociaux directs (et depuis 2022 également économiques), le partage d'énergie est un moyen unique de donner au futur marché de l'énergie bruxellois une contribution qui va au-delà de la classe moyenne (déjà) émancipée. Adaptez les projets de partage d'énergie aux besoins locaux et sociaux !

illustration : Fanny Monier

Expérimenter pour prendre en main l'électricité