Expérimenter pour prendre en main l'électricité

2 embryons de communautés d'énergie à Saint-Gilles

file

Initier et accompagner une communauté d’énergie dans le bas de Saint-Gilles, de façon bottom-up, inclusive et innovante (tant au niveau technique, social que financier): telle était la mission ambitieuse et quelque peu intimidante que nous nous donnions il y a un an exactement.

Alors que plus de douze mois se sont écoulés depuis l'EXPO La Pile au BOZAR, un regard en arrière s'impose pour partager quelques leçons retenues, les obstacles parcourus, le processus engagé, les étapes à suivre,...

RENCONTRE PILOTES
Après plusieurs mois de remue poussière, rencontres, discussions, explorations, a eu lieu la première rencontre pilote La Pile, où nombreux acteurs de l'énergie bruxellois ont pu donner leur vision de l'énergie citoyenne du futur. Aujourd'hui ce large réseau d'experts et d'acteurs institutionnels accompagne La Pile (de près ou de loin) dans ces expérimentations.

EXPO LA PILE & RENCONTRES ELECTRIQUES
L'EXPO LA PILE, mettant en avant le travail de 14 pionniers de l'électricité, a été pensée dans la but d’informer et surtout d’inspirer un large public à jouer un rôle actif et constructif dans le système électrique. Elle a ensuite lancé le coup d’envoi pour le terrain-test électrique de La Pile dans le quartier Midi à Bruxelles. Au fil des visites guidées, des échanges sous forme de game et d’un débat, la question des communautés d'énergie a été abordée. Lors de diverses soirées et midi électriques, cette question a été approfondie et discutée, tant avec des voisins du quartier qu'avec des experts et décideurs politiques.

VISUALISER L'ELECTRICITÉ
Dans notre propre quartier la production énergétique existe déjà, on l'a mis en carte pour mieux se rendre compte du travail qui restait à effectuer. De plus, chaque cabine réseau basse tensions relie des voisins producteurs à des voisins consommateurs, comme quoi de fait, nous formons déjà une communauté énergétique au niveau physique. Mais comment visualiser la production/le stockage/l'aspect renouvelable de l'électricité? Une des pistes était La Pile Mécanique: une géante batterie de quartier, qui ne nécessite pas l'extraction de ressources rares et qui rend concret certaines questions abstraites.

APPROCHE INTEGRÉE
Au sein du projet La Pile, nous pensons que l’énergie devrait aller au-delà des infrastructures et technologies et nous y voyons un réel potentiel pour créer un impact concret pour les habitants du quartier, contribuant potentiellement non seulement au développement durable du quartier, mais aussi à son développement social et même économique. C'est pourquoi nous nous sommes penchés sur des modèles financiers et organisationnels innovants et inclusifs, qui permettraient d'avoir un impact tangible sur le quartier. Cette approche intégrée nous guide dans nos choix de projets et de collaborations avec une large variété d'acteurs dans le quartier.

2 COMMUNAUTÉS D'ÉNERGIE EMERGEANTES

Centrale Electrique Midi
La Pile soutient entre autres un groupe de voisins qui s’est mobilisé pour augmenter la production d’énergie verte et locale au sein du quartier Midi en mettant sur pied une « Centrale Électrique citoyenne ». Le groupe vise à l’entraide, l’échange de savoirs et le partage local d’énergie. Cette initiative émergente a été encouragée par une quarantaine de voisins lors d’une première rencontre qui a eu lieu au Tri Postal en juin dernier.

Projet d'autoconsommation collective Vlogaert
Un deuxième projet sur lequel La Pile opère est un projet d’autoconsommation collective au sein d’un bâtiment de logement social du Foyer du Sud, situé à la Rue Vlogaert, où les habitants du bâtiment sont impliqués tant dans la gestion que l’opérationnalisation du projet.

Alors que la formation d’une communauté d’énergie s’avère être en effet un processus long et complexe, l'ambition de La Pile est de parvenir à développer une communauté énergétique opérationnelle en 4 ans. Premièrement, en facilitant l’appropriation des infrastructures et technologies liées aux énergies renouvelables par les habitants (formation à l’installation et maintenance d’installation PV par et pour des Saint-Gillois du quartier). Deuxièmement, en formant les citoyens à la gestion d’une communauté (conceptualisation d’un plan de gestion et opérationnalisation). Ceci, tout en continuant à développer une série d’activités tout public autour de la thématique de l’électricité (workshops, discussions, événements), qui pourraient ainsi améliorer la cohésion dans le quartier.

Expérimenter pour prendre en main l'électricité